COOLADN

Japan Expo 9ème édition

C’est du 03 au 06 juillet 2008 inclus que s’est tenue Japan Expo 2008, dans le Parc des Expositions de Villepinte. Un lieu gigantesque pour un rendez-vous qui, avec neuf éditions au compteur, est devenu le rendez-vous incontournable des accros au mode de vie nippone. Eh oui ! On résume trop souvent cette manifestation uniquement aux mangas et aux jeux vidéo. Mais s’ils sont de la partie, les organisateurs de Japan Expo voient plus large comme nous avons pu le constater sur place. Etat des lieux…

L’image d’Epinal voulant que le Japon se trouve entre modernité et tradition a la peau dure. Japan Expo en a été la preuve flagrante avec des stands où se côtoyaient toutes les tendances qui animent ce pays. Au fil de la balade, on pouvait faire ses courses dans une mini-épicerie très courue, s’initier à l’art de l’origami, compléter sa collection de livres ou de DVD voire écouter un petit récital de shamisen, la « guitare » traditionnelle du pays. Il était également possible d’acheter de quoi transformer sa console portable en boule tango ou les pièces indispensables pour apporter de l’humanité à ses poupées articulées.

L’exposition « Manga – L’art des personnages » permettait de découvrir des planches et dessins orignaux datant parfois d’une cinquantaine d’années, rendant ainsi hommage aux plus grands des artistes japonais et à leurs créations. Place donc -entre autres- à Prince Sapphire, Crying Freeman ou Lone Wolf et à leurs papas respectifs : l’incontournable Ozamu Tezuka, Ryiochi Ikegami et Gozeki Kojima. Et en marge de cette expo très intéressante mais un rien institutionnelle s’en déroulait une autre plus événementielle motivée par la sortie récente du long métrage consacrée au personnage de Ken le Survivant.

La place réservée aux jeux vidéo à Japan Expo 2008 a permis à certains éditeurs de présenter leurs titres aux milliers de visiteurs qui se massaient devant les consoles mises à leur disposition. Précisément, Sega avait amené Samba de Amigo sur Wii, Soulcalibur IV était jouable aussi bien sur PS3 que sur Xbox360 et Nintendo avait décoré son stand aux couleurs de Pokémon Donjon Mystère. A côté de cela, on a pu apercevoir Valkyria Chronicles ou la version japonaise du prochain Yakuza. Mais le côté « jeux vidéo » de cet événement a également permis aux visiteurs d’émerveiller leurs pairs en faisant des exploits sur Guitar Hero et Rock Band, de se faire une petite partie de PES sur le pouce ou de goûter au plaisir nostalgique du jeu sur d’anciennes bornes d’arcade.

La zone la plus calme de Japan Expo était sans conteste celle dédiée aux jeux traditionnels. C’est donc dans une certaine « zénitude » que les visiteurs ont pu s’initier ou s’affronter dans des parties de Go, de Mah-Jong, de Shôgi ou de Backgammon.

Véritable caverne d’Ali-Baba pour collectionneurs, Japan Expo proposait d’innombrables objets plus ou moins exclusifs et donc plus ou moins chers. Les porte-monnaie avaient du mouron à se faire, surtout quand on constatait certains écarts de prix très étranges. Par exemple, la très sympathique petite statue de Samus était vendue 110 Euros chez un marchand alors qu’on pouvait la trouver à 70 Euros quelques stands plus loin.

Autre zone très intéressante de Japan Expo : le Village des Créateurs. Là, des stylistes, des dessinateurs et des fabricants de toutes sortes présentaient leurs créations.

Enfin terminons ce tour par le cosplay. Sages ou délirants, subtils ou débordants de détails, en libre ou sur scène, les costumes étaient bien entendu de sortie pour l’événement : mangas, jeux vidéo, cinéma ou création personnelle. Le concours du WCS était au rendez avec des participants toujours plus inventifs. Du grand art.

Japan Expo reste la convention la plus importante et la plus riche en terme d’invités, animations, découvertes et spectacles.

Cosplay Groupes

Défilé Kawaiko

Défilé Kultiverse

Défilé WCS

Cosplay des allées du samedi

Cosplay des allées du dimanche

LES DERNIERS PHOTOSHOOTS

 

LES DERNIÈRES NEWS