COOLADN

Electronic Arts – Soirée de présentation du jeu The Saboteur

Petit retour en arrière… le 14 octobre Electronic Arts organisait la présentation presse de son nouveau jeu The Saboteur. Heureux détenteur d’une invitation, je me rends au LUP près de Saint Germain des Prés. Situé dans une ruelle entourée de murs en pierre apparente, l’endroit est idéal pour se replonger dans l’ambiance des cabarets durant la seconde guerre mondiale. Petit rappel de la réalité une immense toile tendue nous confirme que nous sommes au bon endroit.

Entré sur invitation , le temps de remplir les formalités d’usage, et me voila dans ce club habillé pour l’occasion avec de nombreuses illustrations, plusieurs xbox 360 et un PC sur lesquels s’affiche l’écran d’accueil du jeu…. aucune PS3 à l’horizon, pas bien grave je joue sur x360 ^^.
Les petits fours défilent, le bar est pris d’assaut, il est temps de laisser place à Tom French, Lead Designer, et Christopher Hunt, Art Director, du jeu. La presse étrangère a fait le déplacement. Italiens, espagnols, anglais, allemands et français sont à l’unisson pour écouter cette présentation qui retrace l’esprit du jeu. Car oui, nous sommes tous là pour un jeu : The Saboteur. Derrière cette présentation, on sent que EA veut en faire une super licence comme ce fût le cas avec la série des Medal of Honor dans un autre style mais toujours pendant la seconde guerre mondiale.

Plusieurs niveaux sont jouables. Je patiente derrière un journaliste italien qui ne semble pas spécialement à l’aise avec ce style de jeu. Ce qui est sûr, c’est que la méthode « je fonce dans le tas » ne sera pas celle à privilégier. Après près d’une heure d’attente (oui tout ce temps pour faire trois niveaux…), je peux enfin me saisir de la manette, sauvé par une démonstration de french cancan. Il y avait un choix à faire : vous rapporter des images de cette démonstration ou profiter de ce lâcher de manette pour enfin tester le jeu. C’est armé d’un petit four que j’ai pris la plus dur des décisions… JOUER ^^.

Le premier chapitre vous place dans la peau de Sean Devlin, résistant malgré lui. Enfermé dans une salle d’interrogatoire nazi, vous allez tenter de vous en échapper. L’ambiance graphique est assez surprenante. Comme vous le verrez (ou avez vu sur les images) le traitement autour du noir et gris permet une bonne immersion dans un environnement de nuit. Le contraste apporté par les touches de rouges sur les drapeaux, brassards… ajoute une sensation d’oppression. On est vraiment sous le régime nazi des années 40. Cette évasion vous amènera à escalader un immeuble, affronter des gardes (un poil mous et attaquant les uns après les autres…. je soupçonne une difficulté réglé sur novice), conduire une voiture pour échapper aux soldats allemand et rejoindre une habitation où il faudra sauver un père et sa fille.
Le rythme est soutenu, mais le réglage de la difficulté plombe un peu l’ambition du jeu…

Le deuxième chapitre vous conduira à infiltrer une base de lancement de zeppelin. A vous d’apprendre à passer pour « un bon collabo », un soldat ou un gradé allemand pour progresser jusqu’au zeppelin. Attention, si vous vous faites démasquer, seules les armes pourront vous sauver… et vous permettre de revêtir un nouvel uniforme.

Le troisième chapitre proposait le sabotage pur et simple du zeppelin…. qui venait de prendre de l’altitude quelques minutes auparavant.

Les premières sensations sont bonnes, le jeu propose un vrai univers, sans forcement refaire tout ce que l’on a vu et revu sur la seconde guerre mondiale. Du côté des détails, je dirais qu’il faut augmenter la difficulté… même si mon « ami » italien n’était vraiment pas dans son élément. Un point qui m’a agacé en tant que grand fan de Gears of War, c’est la gestion du placage contre le mur. Dans cette démo, il fallait vraiment taper le mur pour que le héros s’y colle… un peut dommage si l’on veut privilégier une avancée en mode infiltration. A confirmer sur la version finale.

Coté PC, je n’ai fait que regarder, n’étant plus à l’aise pour jouer en combo clavier souris. Mais de ce côté là, pas de soucis pour les personnes qui ont testé ^^

Voila il est 23h, il est temps pour moi de repartir. Une dernière photo, j’enfile mon manteau et quitte cette présentation la tête en fête.

Merci à EA, et plus particulièrement à Juliette, pour cette invitation. Ce fût un vrai plaisir de vivre cette présentation et de pouvoir avoir le temps de tester The Saboteur.

Je vous laisse découvrir ma petite contribution pour essayer de vous faire vivre cette présentation… en attendant de retrouver le jeu dans les bacs le 10 décembre 2009.

[vimeo 7285485]

Voici quelques visuels et screenshots officiels ainsi que la vidéo officielle du jeu.

[local /wp-content/uploads/2009/10/The-Saboteur_trailer_An-Irishman-in-Paris_bbfc_ap_h264.flv]

LES DERNIERS PHOTOSHOOTS

 

LES DERNIÈRES NEWS