COOLADN

Paris Manga 9

Paris Manga 9eme édition a eut lieu le 6 et 7 février dernier. Première convention de l’année, Paris Manga ouvre la saison… une nouvelle saison qui s’annonce moins abondante en photos, et c’est tant mieux.

Cette nouvelle année, j’ai décidé de ne plus céder à la couverture systématique de chaque convention, demandant du temps de traitement et de diffusion. Je préfère privilégier les quelques séances photos. Cette edition de Paris Manga m’a conforté dans mon choix. Présent le dimanche, j’ai découvert un temple de la vente, ayant gommé les dernières traces de vie associatives pour faire toujours plus de place à la vente de tout et n’importe quoi. Je sais bien que la notion de convention couvre un vaste domaine, mais après 6 édition, je ne pensais pas voir fleurir les dédicaces payantes, la quasi disparition des associations au profit de toujours plus de stand de vente … proposant des produits identique à ceux présenté par suzuka lors d’un Tokyo Café il y a 1 an à Paris Manga. Mais la plus cruelle des désillusions fût la place réservée aux photographes amateurs venu cherché dépaysement et modèles disponibles toujours prêt et heureux pour de nouvelles photos.

Les précédentes éditions proposaient un coin photo. Avec le temps un drap noir permettait de centraliser les modèles et d’offrir un espace convivial. Lors de la 7ème édition, comme vous le savez nous avions improvisé un micro coin photo plaçant un parapluie près d’un pilier bien blanc offrant une animation au stand de l’association. Lors de la 8ème édition, nous avions fait encore plus fort, réquisitionnant le mur d’un blanc pur à proximité des toilettes (les conditions de travail sont parfois bien difficile ^^). Cela nous avait valut la visite rapide de vigiles qui voyait une occupation abusive et surement concurrentiel avec le photographe venu vendre ses services… vite réglé du fait de la présence de l’association en tant qu’exposant.

A nouvelle année, nouveaux changements. C’est donc en tant que simple visiteur que je me présente pour cette nouvelle édition. Le charme opère, la file d’attente est pleine de vie, le temps bien qu’un poil gris incite la foule à chanter pour patienter. Rapidement rejoint par un ami (oui Jonathan, tu n’as pas eu à faire la queue… tout au plus à enjamber la barrière ), c’est dans un lieu connu que nous entrons. L’espace Champeret, on en connait tous les recoins. Après un rapide tour du propriétaire, j’avoue les boutiques je zappe, nous nous dirigeons vers le vestiaire des cosplayeurs…. et non loin de là, le mur blanc des toilettes.
Le blanc immaculé s’est envolé, l’espace libre est cette année recouvert d’affiches publicitaires à la gloire des watchmen… Faite sun tour sur Allociné pour voir la date de sortie du film, c’est assez intéressant. L’espace photo a définitivement disparu, tout comem le photographe de la précédente édition… mais ca c’était facile à deviner.

Rebel dans l’âme, nous arriverons à trouver un coin avec un peu de peinture blanche, coincé entre une issue de secours et un stand animation. La photo ne rapporte rien si ce n’est le plaisir de se dire qu’on y était, que l’on s’est amusé et de continuer à parler de l’évènement.

Devant tant de volonté à limiter les quelques photos posées, je ne proposerai pas de photos de cette convention. D’ailleurs je ne le pourrais pas, je n’ai ni photographié les stands (quel intéret) ni les deux défilés où les conditions de prises de vues sont de plus en plus précaires avec risque de casse matériel. Six éditions au ras du sol, pour photographier en contre plongé les cosplayeurs à moitié recouvert par les images d’un projecteur posé à même le sol… je n’en vois plus l’intérêt.
Autres frustration avec les nouvelles consignes : 15h0… message radio… toute sortie est définitive. Pour rappel la convention est censé se terminé à 19h00. Fini le temps où nous pouvions sortir après le défilé, rejoindre le parc accolé et photographier avant de revenir pour profiter de la fin.

Au final, c’est avec un esprit rebelle et armé d’un flash déporté que ces quelques photos ont été prises… merci au dernier coin blanc sans qui je n’aurais pu réfléchir la lumière correctement.

Voila, ce dimanche fût l’occasion de revoir tout le monde, de rencontrer de nouvelles personnes (gros coup de coeur pour le groupe X-men ^^), de faire la fiesta… histoire d’oublier cette convention. Paris Manga reste la première convention de la saison, celle qui permet de se retrouver entre amis mais bien loin de l’ambiance et des prestations d’une Chibi JE. Souhaitons aux organisateurs de trouver un nouvel espace plus grand que l’espace Champeret afin de soulager la circulation dans les allées et dans la cour.

Évidemment, il me reste encore quelques photos à traiter. Vous pourrez les découvrir d’ici la fin de semaine ^^

LES DERNIERS PHOTOSHOOTS

 

LES DERNIÈRES NEWS